Retour

1° SEMINAIRE INTERNATIONAL DU VATICAN
Aumôniers Olympiques par Bernhard Maier

        Révérend Bernhard Maier a été ordonné prêtre pour les salésiens en 1978. Il a un doctorat dans les sciences du sport. Depuis 1984, il est aumônier de l'équipe olympique Autrichienne et depuis 2000, ses responsabilités inclues d'être aumônier aux paralympiques. Père Maier est un membre du comité directeur du championnat de 1° division de football en Allemagne, et a été aumônier à la coupe du monde de football. il est l'auteur de plusieurs livres sur le sport incluant une séries sur : Sport, Ethique et Religion. Depuis 1995, il est le directeur du Don Bosco Gymnasium à Unterwaltersdorf ( Vienne ).

Il y a deux aspects concernant cette discussion de table ronde qui me viennent à l'esprit à la lumière de mes expériences personnelles de travailler avec les athlètes olympiques. Le premier considère quelque chose d'externe, les conditions générales qui déterminent mon travail en exerçant mon rôle en tant qu'aumônier à l'équipe olympique autrichienne. La seconde considère ces qualités personnelles et les dispositions, qui je pense, sont nécessaires pour un aumônier olympique pour être efficaces à son ministère. Je voudrais offrir ces suggestions dans l'espoir qu'elles pourraient être utiles pour ceux qui travaillent avec les athlètes professionnels.

En 1972, le Comité national olympique autrichien a accepté la proposition de l'Eglise catholique en Autriche pour fournir un prêtre en tant qu'aumônier à l'équipe olympique. Ceci a commencé un rapport très positif entre l'église et l'Etat en Autriche dans le champ du sport professionnel et a facilité considérablement mon travail depuis. En fait, le travail de l'Eglise dans le domaine du sport en Autriche se prolonge au delà des Jeux Olympiques au monde de la jeunesse où nous trouvons comme au niveau diocésain, les prétendues, communautés sportives. Ces endroits prévus par l'église où les enfants peuvent venir et pratiquer différents sports sont tout d'abord appréciés par la communauté entière. Il y a également un bureau pour l'Eglise et le sport dans la conférence des évêques d'Autriche qui permet à l'église d'être en contact et être présente dans les diverses associations de sport en Autriche.

Concernant les qualités d'un aumônier olympique, je voudrais décrire quelques points et donner quelques conseils qui sont basés sur mon agir avec des athlètes au cours des vingt trois dernières années. Tout d'abord, je pense qu'un aumônier olympique doit être bien familier dans sa connaissance au sujet des sports en général, et elle est la meilleure s'il pratique lui-même un sport aussi bien. Il doit posséder un intérêt véritable pour les sports et les athlètes auquel il s'occupe. Il devrait chercher à  être présent à leurs compétitions et montrer un vrai intérêt pour leurs vies, leurs soucis et les pressions qu'ils peuvent subir. Sans manifester un intérêt véritable pour la vie de ces athlètes, il sera difficile de gagner leur confiance. Son intérêt devrait dépasser des conditions minimales, et devrait inclure de rendre visite aux athlètes quand ils sont malades ou blessés, ou quand ils ont d'autres besoins. En un mot, il devrait devenir un bon berger pour son équipe et ceux qui sont confiés à son soin.

Mon travail pastoral en tant qu'aumônier n'a pas toujours été facile. J'ai souvent rencontré des obstacles, particulièrement dans mes efforts à établir et à maintenir un bon rapport avec les athlètes. En raison de cette grande flexibilité des moments sont nécessaires, qu'ils se rapportent à des fonctions liturgiques d' établissement du programme, ou d'autres moments de rencontre, afin d'adapter aux programmes personnels agités et très exigeants des athlètes aussi bien que tant de divers facteurs qui héritent le jeu pendant les Jeux Olympiques afin de chercher et arriver à ce qui est le meilleur pour l'équipe entière. On doit savoir accepter les déceptions et les échecs qui sont liés qui peuvent se produire et être tenace afin de continuer à aller de l'avant. Un aumônier doit également avoir le courage d'offrir et favoriser des services religieux tout en exerçant en même temps la discrétion et la prudence. Pour finir, peut-être un des points les plus importants est qu'un aumônier doit est bien disposé afin de favoriser une éthique du sport chrétien et d'en être convaincu, étant bien entendu qu'il doit être capable d'ouvrir une porte au niveau spirituel et des thèmes qui concernent notre foi.

Pour finir, je voudrais rappeler la contribution importante que la configuration fidèle s'appellent pour faire le champ. Dans mon travail en tant qu'aumônier d'un sport, les personnes rencontrées ont été des instruments aussi pour me permettre d'établir le contact avec des associations de sports et avec les équipes professionnelles de sport. C'est un point important à ne pas oublier.