Retour

1° SEMINAIRE INTERNATIONAL DU VATICAN
Les buts de la section " Eglise et Sport " par Kevin Lixey


À la lumière de l'analyse du monde du sport du point de vue de l'histoire, de la culture et du Magistère de l'Église. J'aimerais maintenant passer brièvement en revue les objectifs de la section « Église et sport ». Nous espérons que cela sera l'occasion d'une discussion et d'une réflexion initiales. Après avoir parcouru chacun de ces objectifs, je proposerai également des plans d'action concrets qui découlent de ces objectifs.

La section «Eglise et sport», officiellement inaugurée en août 2004, a été conçue avec les objectifs suivants :

- Assurer une attention plus directe et systématique au vaste monde du sport de la part de l'Église, qui favorise un renouvellement du travail pastoral dans et par le sport.

- Diffuser les enseignements de l'Eglise concernant le sport et promouvoir l'étude et la recherche de différents thèmes du sport, notamment ceux de nature éthique.

- Promouvoir des initiatives qui peuvent servir à évangéliser le monde du sport, en particulier celles qui favorisent le témoignage d'une vie chrétienne authentique parmi les athlètes professionnels.

- Promouvoir une culture du sport en harmonie avec la véritable dignité de la personne humaine à travers l'éducation des jeunes (écoles, oratoires, centres paroissiaux, mouvements laïcs et autres associations).

- Favoriser la collaboration entre les différentes organisations et associations sportives au niveau national et international, servant de point de référence et de dialogue avec les différentes entités sportives nationales et internationales.

I. Analyse de ces objectifs

Assurer une attention plus directe et systématique au vaste monde du sport de la part de l'Église, qui favorise le renouvellement du travail pastoral dans et par le sport.

Comme nous l'avons vu, l'Église a attiré son attention sur le monde du sport à diverses occasions, telles que la rencontre de Pie XII avec des associations sportives catholiques en 1955; les nombreuses rencontres d'équipes sportives professionnelles avec divers pontifes; et les deux Jubilés de Sport tenus par le Pape Jean Paul II en l'Année Sainte de 1984 et le Grand Jubilé de 2000. Dans une certaine mesure ces grands événements ont sollicité la nécessité d'une section consacrée au sport au niveau de l'Église Universelle. Par conséquent, son institution par feu le Pape Jean-Paul II au sein du Conseil Pontifical pour les Laïcs parle avec éloquence de la préoccupation de l'Eglise pour ce secteur en pleine croissance de la société.

Déjà en1945, Pie XII observait avec attention : "Ceux qui accusent l'Eglise de ne pas prendre soin du corps et de la culture physique, et ceux qui veulent restreindre sa compétence et son activité à des choses dites" purement religieuses "et" exclusivement spirituelles ", loin de la vérité, c'est comme si le corps, création de Dieu comme l'âme à laquelle il est uni, n'avait pas son rôle à jouer dans l'hommage à rendre au Créateur ! En dernière analyse. qu'est-ce que le sport sinon une forme d'éducation pour le corps ? Comme c'est éducatif, c'est étroitement lié à la moralité. Comment alors l'Église ne pourrait-elle pas s'en préoccuper ? "

Conscient du rôle important que le sport occupe dans la vie de nombreuses personnes, en particulier les jeunes, ce bureau, tout en travaillant directement avec les conférences épiscopales nationales et les associations internationales à travers le monde, cherche avant tout à renouveler la pastorale au sein de l'environnement sportif particulier au niveau local de l'Église. Après avoir pris contact avec de nombreuses conférences épiscopales et institutions sportives à travers le monde, nous avons reçu plusieurs réponses positives exprimant un intérêt pour la création de cette nouvelle section et une volonté de collaborer, et de nombreux pays avaient un type de délégué ou de bureau dédié à ministère pastoral par le sport. En outre, de nombreuses demandes ont été adressées au Conseil Pontifical pour les Laïcs afin d'en savoir plus sur cette section et de savoir quels sont les programmes sportifs pastoraux qui existent déjà ou pourraient être mis en œuvre.

Diffuser les enseignements de l'Eglise concernant le sport et promouvoir l'étude et la recherche de différents thèmes du sport, en particulier ceux de nature éthique.

Nous avons pu découvrir dans ce séminaire que les pontifes du siècle dernier ont beaucoup plus écrit sur le sport qu'on ne l'aurait imaginé. Malheureusement, ce n'est pas très bien connu ou promulgué. Bien qu'il y ait quelques sélections des paroles du Saint-Père concernant l'activité sportive dans certaines langues, il n'existe pas une "édition critique" de tous les écrits des pontifes sur ce thème. Certes, les nombreux discours et écrits des pontifes fournissent un «corpus» substantiel pour l'élaboration d'une vision chrétienne. Mais une synthèse de cette vision doit être élaborée et par conséquent appliquée aux situations et défis réels auxquels sont confrontés les parents, les entraîneurs, les entraîneurs, les supporters et les athlètes amateurs ou professionnels d'aujourd'hui, ainsi que les institutions impliquées dans le sport.

Jean Paul II, dans une allocution aux participants d'un congrès sur le sport et l'éthique, faisant notamment référence à la formation des jeunes, a observé: "L'Eglise doit être aux avant-postes dans ce domaine, afin de planifier un apostolat spécial adapté aux besoins des athlètes qui peut créer les conditions d'une vie riche en espérance. Il est important que la Section «Eglise et sport» réponde à l'appel du Saint Père. En plus de promouvoir une vision chrétienne du sport, cette section servira à coordonner les études sur les diverses questions et problèmes éthiques qui concernent spécifiquement le monde du sport.

Promouvoir des initiatives qui peuvent servir à évangéliser le monde du sport, en particulier celles qui favorisent le témoignage d'une vie chrétienne authentique parmi les athlètes professionnels.

De nombreux groupes d'athlètes professionnels ont été reçus par les pontifes du siècle dernier. Conscients de la grande importance du sport dans la vie des jeunes, ainsi que de l'importante responsabilité des athlètes professionnels en tant que modèles pour la multitude de jeunes qui les admirent, l'Église les a toujours encouragés à assumer cette responsabilité. Jean-Paul II a dit ceci aux joueurs professionnels : "Les yeux des fans de sport du monde entier sont fixés sur vous, soyez conscients de votre responsabilité, ce n'est pas seulement le champion dans le stade, mais aussi toute la personne qui devrait devenir un modèle pour des millions de jeunes qui ont besoin de «leaders» et non d'idoles, ils ont besoin d'hommes capables de leur transmettre le goût du défi, le sens de la discipline, le courage d'être honnête et la joie du désintéressement ».

L'Église ne peut pas être absente de cette sphère importante. En fait, nous avons entendu des témoignages d'athlètes au cours de ce séminaire que le monde du sport professionnel a besoin de l'Église beaucoup plus que l'Église n'a besoin du monde du sport ! Comment la section «Église et sport» peut-elle soutenir les efforts qui s'adressent aux athlètes professionnels ? Naturellement, un ministère pastoral pour les athlètes professionnels peut très bien être réalisé au niveau national et local où les joueurs passent le plus clair de leur temps. Considérant que la tâche de cette section est d'assister à la coordination des activités et des événements au niveau international. Pour atteindre ces objectifs, peut-être pourrait-on organiser un autre événement au niveau du Jubilé des sports, ou peut-être promouvoir une association internationale d'athlètes professionnels catholiques ou d'autres initiatives qui encouragent les champions dans la vie de leur foi.

Promouvoir une culture du sport en harmonie avec la véritable dignité de la personne humaine par l'éducation (écoles, oratoires, centres paroissiaux, mouvements laïcs et autres associations).

Divers Pontifes ont souligné le rôle formateur que le sport peut jouer dans l'éducation. Comme Pie XII l'a noté avec éloquence : «Le sport, correctement dirigé, développe le caractère, rend une personne courageuse, un perdant généreux, et un vainqueur gracieux : il raffine les sens, donne la pénétration intellectuelle et la volonté d'endurance. Le sport est une occupation de la personne tout entière, et tout en perfectionnant le corps en tant qu'instrument de l'esprit, elle fait aussi de l'esprit lui-même un instrument plus raffiné pour la recherche et la communication de la vérité ».

Les écoles catholiques, les oratoires et les clubs paroissiaux, les associations sportives catholiques et les mouvements de jeunesse offrent un réseau étendu et valable à travers lequel les aspects formateurs du sport peuvent être promus pour servir la formation intégrale de la personne. Mais, il est nécessaire de s'assurer que les programmes sportifs et les activités sportives sont effectivement dirigés vers cette fin de la formation des jeunes. Pour cette raison, une attention particulière doit être accordée à ceux qui travaillent avec les jeunes afin qu'ils soient conscients de la transcendance de leur rôle formateur important.

Compte tenu de la forte composante éducative dans les disciplines sportives, cette section cherchera à favoriser l'affirmation d'une culture sportive au service de la personne humaine en promouvant des programmes de formation concrets pour les jeunes. À la lumière de cela, nous pouvons rappeler combien les Journées Mondiales de la Jeunesse ont fait pour renouveler le ministère des jeunes ! Aujourd'hui, la pastorale des jeunes, en grande partie, jouit d'une dimension dynamique qu'elle n'avait pas auparavant. La dimension catéchétique importante est maintenant complétée par une expérience de la foi. Peut-être une application similaire pourrait-elle être faite au monde des sports de la jeunesse pour que les activités sportives deviennent aussi un lieu de «socialisation de la foi», c'est-à-dire un lieu où la foi est vécue et expérimentée ainsi qu'enseignée.

Le pape Jean-Paul II dans une allocution au Centre sportif italien (qui travaille principalement avec des clubs sportifs catholiques et des oratoires paroissiaux italiens) a encouragé les directeurs et le personnel avec ces mots que nous pouvons appliquer à tous les éducateurs : "Mon prédécesseur vénéré de Dieu, Pie XII, a demandé à votre Congrégation d'être le levain du christianisme dans les stades, sur les routes, sur les montagnes, sur la mer, partout où votre bannière est élevée avec honneur. Au cours des années, chers amis, vous avez essayé de rester fidèle à cette demande, présentant le centre sportif italien comme une école pour la formation humaine authentique, vous avez travaillé dur pour familiariser les enfants, les jeunes et les adultes avec la richesse et la beauté de l'Evangile, avec différents types de sports. Vous les avez encouragés à rencontrer Jésus et à le choisir comme leur raison d'être ultime. C'est encore aujourd'hui votre mission, et la société en a encore besoin. Les efforts de votre association pour promouvoir le sport comme une expérience formatrice dans les paroisses, les écoles et à travers le territoire, aidera les jeunes générations à choisir et à promouvoir les valeurs authentiques de la vie ".

Favoriser la collaboration entre les différentes organisations et associations sportives au niveau national et international, servant de point de référence et de dialogue avec les différentes entités sportives nationales et internationales.

Le rôle que jouent les organisations sportives et les associations ne doit pas être négligé. Les associations et les institutions définissent des politiques et des procédures qui peuvent réussir ou échouer en permettant au sport d'être un véhicule important pour la promotion des valeurs humaines. Sans ces valeurs, comme le soulignait Jean-Paul II, le sport serait réduit à un simple effort et à une démonstration discutable et sans âme de la force physique pure. Je voudrais rappeler son discours à l'Union des associations européennes de football (UEFA), dans lequel il a appelé à une collaboration entre les entités sportives afin de garantir que le sport ne perde pas son potentiel formateur : "Dans la société contemporaine, le football est une activité sportive répandue. [...] Ce fait souligne la responsabilité de ceux qui s'occupent de l'organisation et favorisent la diffusion de cette activité sportive au niveau professionnel et amateur, ils sont appelés à ne jamais perdre de vue l'importance de l'éducation. En outre, compte tenu de la diffusion de ce sport, il serait bon que les promoteurs, les organisateurs de différents niveaux et le personnel de la communication déploient des efforts concertés pour que le football ne perde jamais sa véritable caractéristique de football, être une activité sportive, et qu'elle ne soit pas submergée par d'autres préoccupations, notamment économiques ".

Ces paroles de Jean-Paul II ont beaucoup à dire à toutes les institutions sportives. En suivant ces indications, les organisations sportives catholiques peuvent unir leurs forces pour œuvrer dans le même but : un sport au service de la personne humaine, et non la personne au service du sport. Je crois que cet objectif est déjà réalisé au moyen de ce séminaire international au cours duquel nous avons échangé des idées et appris des expériences des autres.

II. Quelques plans d'action concrets

Construire un réseau sportif

Comme nous l'avons vu au cours de ces jours, le monde du sport est aussi vaste que complexe. Pour cette raison, il est crucial que cette section établisse un contact avec les différentes institutions sportives et crée un réseau de personnes (professeurs d'université, directeurs d'associations sportives, représentants des conférences épiscopales nationales, professionnels du sport, etc.) avec une expertise diversifiée afin d'avoir les ressources et les moyens pour nous aider à atteindre nos objectifs. Ainsi, notre priorité immédiate est d'étendre notre réseau parmi les conférences des évêques, ainsi qu'avec les différentes associations sportives catholiques. "Eglise et sport" continuera également à prendre contact avec les principales institutions sportives internationales.

Elaboration d'une vision chrétienne du sport 

Bien qu'il ne soit pas approprié de parler d'un sport «chrétien», il convient de parler de la façon dont le christianisme éclaire spécifiquement l'activité sportive en offrant un critère de discernement et en élargissant ses horizons. Depuis ses débuts "Eglise et sport" a rassemblé et étudié les enseignements du Magistère de l'Eglise concernant le sport, afin de constituer une bibliographie adéquate pour l'élaboration d'une vision chrétienne du sport. A cette fin, il sera nécessaire d'une part de continuer une étude continue des enseignements des pontifes, d'autre part, de rester en contact permanent avec le monde du sport pour connaître de près ses besoins et en délimiter les points fondamentaux d'une vision du sport capable de répondre adéquatement aux problèmes et défis particuliers du monde du sport aujourd'hui.

Élaborer des lignes directrices suggérées pour une pastorale du sport

Afin d'apporter une aide réelle aux conférences des évêques et aux associations sportives, la section continuera à recueillir des informations auprès des ministères des sports des jeunes du monde entier sur les «meilleures pratiques», c'est-à-dire les moyens les plus efficaces d'incorporer le sport dans la pastorale des jeunes à différents niveaux. Nous explorons également la meilleure façon de rendre toutes ces informations accessibles à tous. Dans cette perspective et à cette fin, il serait opportun d'organiser une rencontre future avec ceux qui travaillent dans le ministère pastoral du sport dans les conférences épiscopales nationales et dans les associations sportives internationales afin de fournir une analyse plus approfondie de ces programmes de sports pastoraux qui sont déjà en place.