Retour

TEMOIGNAGE DE SPORTIF DE HAUT NIVEAU
MICHELLE AKERS

               Dieu m'a aidé à réaliser mes rêves !

Les rêves d'une championne

Petite fille, je rêvais de devenir receveuse pour les Steelers de Pittsburgh. C'est moi qui saisissais au vol le ballon gagnant au Super Bowl. À l'école communale, mon institutrice m'a fait revenir sur terre : Désolée, Michelle, mais les filles ne jouent pas au rugby ou au football américain. » Heureusement, il me restait mes rêves de football. Grâce au soutien de ma famille, je volais la vedette lors du premier championnat du monde féminin de la FIFA, en marquant dix buts en six matches. On m'a alors nommée meilleure joueuse du monde ».

Lorsque tout s'effondre

En 1993, à la suite d'une longue lutte contre un état de fatigue inexplicable, je me suis écroulée lors d'un match au Festival de sports olympique. Le diagnostic : j'étais atteinte du syndrome de dysfonction immunitaire de fatigue chronique (SDIFC). Un an plus tard, je me sentais physiquement et spirituellement au bout du rouleau. Lycéenne, j'avais accepté Jésus Christ comme mon sauveur. Mais au cours des dix années suivantes, j'avais vécu selon mon bon plaisir. Pour la première fois de ma vie, je me rendais compte que j'avais besoin d'une force que j'étais bien incapable de produire moi-même. Au bord du désespoir, je suis revenue à Jésus.

Un rêve impossible

J'ai continué à lutter pour ma santé, mais l'espoir et la paix du Christ m'accompagnaient désormais. Dieu ne m'a jamais abandonnée. En 1996, il m'a soutenue dans ma quête de l'impossible - une médaille olympique. Ma carrière m'avait rendue bien solitaire dans mes luttes et mes douleurs, mais je sais maintenant que Dieu me préparait tranquillement à ce grand moment olympique. Jésus avait dû tout me prendre pour me rendre infiniment plus encore (Éphésiens 3.19-20). Je prie afin qu'en vous témoignant comment Dieu m'a aidée à réaliser ce qu'étaient mes rêves véritables, je vous inspire à découvrir les vôtres.